Que peut faire le bénéficiaire d’un congé ?

Ce tableau récapitule, pour les salariés du privé, les différents types de congés auxquels un salarié peut prétendre et détermine s’il est possible d’effectuer une autre activité durant cette période. 

Type de congé

Définition Durée du congé

Possibilité de cumul avec une activité

Congé création ou reprise d’entrepriseArticles L3142-78 et suivants du code du
travail
Permet aux salariés des entreprises du secteur privé de bénéficier d’un congé ou d’un temps partiel pour créer ou reprendre un entreprise. 
En savoir plus
Un an maximum avec prolongation possible d’un an au plus

Oui, c’est l’objet même de ce congé.

Le salarié reste néanmoins tenu au respect des clauses de son contrat de travail ainsi qu’à une obligation de loyauté qui s’accompagne d’un devoir de discrétion, de réserve et de non concurrence.

Congé sabbatiqueArticles L3142-91 et suivants du code du travail Permet à un salarié de bénéficier d’un congé pour occuper l’activité de son choix. 
En savoir plus
6 à 11 mois

Oui, dans le respect des clauses du contrat de travail et de l’obligation de loyauté dont est tenu le salarié vis à vis de son employeur. Cette obligation s’accompagne d’un devoir dediscrétion, de réserve et de non concurrence

Congé sans solde Consiste à solliciter auprès de son employeur une autorisation d’absence pour convenances personnelles, en dehors des congés prévus par la loi. libre

Oui, dans le respect des clauses du contrat de travail et de l’obligation de loyauté dont est tenu le salarié vis à vis de son employeur. Cette obligation s’accompagne d’un devoir dediscrétion, de réserve et de non concurrence

Congé maternitéArticles L1225-17 et suivants du code du travail Permet de suspendre le contrat de travail avant et après l’accouchement.
En savoir plus
16, 26, 34 ou 46 semaines selon les situations

Aucune disposition ne s’oppose à l’exercice d’une activité non-salariée pendant un congé maternité. (contrairement à un travail salarié qui ferait perdre le bénéfice des indemnités journalières de repos : article L331-3 du code la sécurité sociale)

La salariée reste néanmoins tenu au respect des clauses de son contrat de travail ainsi qu’à une obligation de loyauté qui s’accompagne d’un devoir de discrétion, de réserve et de non concurrence

Congé paternitéArticles L331-8 du code de la sécurité sociale et L1225-35 du code du travail Permet au salarié de prendre un congé après la naissance de son enfant.
En savoir plus
11 jours, 18 jours en cas de naissances multiples

Aucune disposition ne s’oppose à l’exercice d’une activité non-salariée pendant un congé paternité.
(contrairement à un travail salarié qui ferait perdre le bénéfice des indemnités journalières de repos :  article L331-8 du code la sécurité sociale)

Le salarié reste néanmoins tenu au respect des clauses de son contrat de travail ainsi qu’à une obligation de loyauté qui s’accompagne d’un devoir de discrétion, de réserve et de non concurrence

Congé parental d’éducation

Articles L1225-47 et suivants du code du travail

Permet au père ou à la mère, aprés la naissance ou l’adoption, de prendre un congé pour s’occuper de son enfant
En savoir plus
1 an renouvelable
2 fois.

Non, le salarié en congé parental d’éducation « ne peut exercer aucune activité professionnelle autre que celle d’assistant maternel ».

Mais possibilité de suivre une action de formation (non rémunérée) ou un bilan de compétences.

Congé adoptionArticles L1225-37 et suivants du code du travail Permet d’obtenir un congé en vue de l’adoption d’un ou plusieurs enfants.
En savoir plus
Variable en fonction de la situation : 10, 18 ou 22 semaines

 

Aucune disposition ne s’oppose à l’exercice d’une activité non-salariée pendant un congé adoption (contrairement à un travail salarié qui ferait perdre le bénéfice des indemnités journalières de repos : article L331-7 du code la sécurité sociale)

Le salarié reste néanmoins tenu au respect des clauses de son contrat de travail ainsi qu’à une obligation de loyauté qui s’accompagne d’un devoir de discrétion, de réserve et de non concurrence

Congés payés

Articles L3141-3 et suivants du code du travail

Permet à tout travailleur salarié ou assimilé de bénéficier d’un congé payé annuel à la charge de l’employeur.
En savoir plus
30 jours ouvrables par an maximum

Aucune disposition ne s’oppose à l’exercice d’une activité non-salariée pendant ses payés.
Le salarié reste néanmoins tenu au respect des clauses de son contrat de travail ainsi qu’à une obligation de loyauté qui s’accompagne d’un devoir de discrétion, de réserve et de non concurrence

Congé individuel de formation (CIF)Articles L6322-1 et suivants du code du travail Permet à tout salarié de s’absenter pendant ses heures de travail, dans le but de suivre, à son initiative et à titre individuel, une action de formation de son choix, distincte de celles comprises dans le plan de
formation de l’entreprise.
En savoir plus
12 mois ou 1200 heures maximum

Oui,
– dans le respect des clauses du contrat de travail et de l’obligation de loyauté dont est tenu le salarié vis à vis de son employeur. Cette obligation s’accompagne d’un devoir dediscrétion, de réserve et de non concurrence

– Et en l’absence de disposition contractuelle contraire, notamment dans l’accord de prise en charge délivré par l’organisme de financement de la formation (Fongecif par exemple).

Congé de solidarité familiale

Article L3142-16 du code du travail

Permet d’assister un proche souffrant d’une pathologie mettant en jeu le pronostic vital ou étant en phase avancée ou terminale d’une affection grave et incurable, quelle qu’en soit la cause.
En savoir plus
3 mois maximum, renouvelable une fois

Non, le salarié ne peut exercer aucune autre activité professionnelle pendant ce congé. (article L342-18 du code du travail)

Congé de soutien familial

Article L3142-25 du code du travail

Permet  de cesser son activité professionnelle pour s’occuper d’un membre de sa famille handicapé ou faisant l’objet d’une perte d’autonomie d’une particulière gravité.
En savoir plus

3 mois, renouvelable

Non

 

Publicités